La pédagogie par compétences

  • A la sortie de l'école les élèves ont accumulé un certain nombre de connaissances, sans donner une finalité pragmatique à leur apprentissage.

    Où se situe donc le rôle de l'école s'il ne prépare pas nos enfants à la vie en société, si l'élève n'apprend pas à mobiliser ses connaissances à développer un esprit d'analyse en dehors des situations d'examen, si l'école ne le prépare pas effectivement à sa vie d'adulte ?

    Voila le nouveau défi qui est posé à l'école citoyenne, à l'école moderne, à l'école de demain et qui régit notre quotidien à l'établissement scolaire Val d'Anfa.

    "Une compétence est une capacité d'action efficace face à une famille de situations qu'on arrive à maîtriser parce qu'on dispose à la fois des connaissances nécessaires et de la capacité de les mobiliser à bon escient, en temps opportun, pour identifier et résoudre de vrais problèmes" défini Philippe Perrenoud, professeur en science de l'éducation à l'FPSE (Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education).

    Dans la vie, chacun doit affronter des situations où il doit savoir convaincre un interlocuteur, un auditoire que ce soit en famille pour justifier son comportement, lors d'une réunion professionnelle ou tout simplement pour défendre ses droits dans la vie en société.

    L'expérience a démontré que cet apprentissage ne se fait pas spontanément et l'usage seul des connaissances théoriques sur les règles et les procédures de l'argumentation ne mène pas l'élève à acquerir cette compétence.

  • Il s'agit ici en plus des connaissances apprises, d'entrainer nos élèves à la pratique, et ce n'est que par un entraiment régulier, par la réalisation de projets pédagogiques personnels ou collectifs que l'élève aura l'occasion d'être confronté à des situations diverses, des enjeux différents.

    Il comprendra par exemple qu'il s'agit d'attirer l'attention de l'autre en rendant son discours vivant.

    Il apprendra alors qu'en situation réelle, il faut savoir prendre en compte l'opinion d'autrui, répondre aux objections, écouter l'autre.

    Tout au long de cet apprentissage, l'élève, tout en perfectionnant ses compétences, gagnera en confiance et en aisance relationnelle.

    La finalité de l'école ne doit pas consister à inculquer aux élèves des connaissances dont ils ne comprennent pas le sens ou la raison d'être.

    Pour cela, il faut contester les programmes tout faits. Il faut éveiller la curiosité des jeunes et les aider à comprendre et à explorer le monde à partir des questions qu'eux mêmes se posent.

    Il faut que les élèves s'approprient une culture en sachant se positionner dans le monde qui les entoure, par rapport à une histoire qui ne leur est pas étrangère et qu'ils seront amenés à façonner en étant les citoyens de demain.